Logo Aidimm

Finance Islamique

Le système financier islamique est régi par des principes religieux, tirés de la Shari’a (Coran et Sunna), et faisant référence à des valeurs morales. La finance islamique exhorte ainsi à une gestion du patrimoine et à un système financier plus éthique prenant source sur une conception différente du travail, de l’argent et des contrats commerciaux. Justice, équité, partage des pertes et des profits entre les parties contractes, sont les éléments qui caractérisent particulièrement la finance islamique. Elle rejette l’idée d’une rémunération fixe, déconnectée de la rentabilité de l’actif financé, le recours à l’intérêt est donc exclu.
L’obligation principale d’une transaction financière, doit se fonder sur un actif tangible, lui-même dépendant d’un secteur d’activité, respectant les interdits religieux, afin de permettre le partage des pertes et profits que cet actif génère.

Laisser un message

Finance Islamique

Le système financier islamique est régi par des principes religieux, tirés de la Shari’a (Coran et Sunna), et faisant référence à des valeurs morales. La finance islamique exhorte ainsi à une gestion du patrimoine et à un système financier plus éthique prenant source sur une conception différente du travail, de l’argent et des contrats commerciaux. Justice, équité, partage des pertes et des profits entre les parties contractes, sont les éléments qui caractérisent particulièrement la finance islamique. Elle rejette l’idée d’une rémunération fixe, déconnectée de la rentabilité de l’actif financé, le recours à l’intérêt est donc exclu.
L’obligation principale d’une transaction financière, doit se fonder sur un actif tangible, lui-même dépendant d’un secteur d’activité, respectant les interdits religieux, afin de permettre le partage des pertes et profits que cet actif génère.

Laisser un message