Logo Aidimm

Riba

Le terme arabe « ribâ » est tiré du verbe « rabâ » qui signifie « accroître », « augmenter ». Traditionnellement ce terme est traduit par « intérêt » et/ou « usure » qui est interdit en Islam.
C’est un loyer obtenu sur le prêt de monnaie, ou encore un bénéfice obtenu sur la vente de monnaie. Or l’islam rend nécessaire que le gain résulte d’un travail ou au moins d’une participation par la prise de risque.
La très grande majorité des juristes musulmans comprennent qu’il s’agit de la prohibition formelle de tout taux d’intérêt et de toute usure. En termes simples, elle couvre tout retour de l’argent pour l’argent, si l’intérêt est fixe ou variable, simple ou composé, et quel que soit le tarif.

Laisser un message

Riba

Le terme arabe « ribâ » est tiré du verbe « rabâ » qui signifie « accroître », « augmenter ». Traditionnellement ce terme est traduit par « intérêt » et/ou « usure » qui est interdit en Islam.
C’est un loyer obtenu sur le prêt de monnaie, ou encore un bénéfice obtenu sur la vente de monnaie. Or l’islam rend nécessaire que le gain résulte d’un travail ou au moins d’une participation par la prise de risque.
La très grande majorité des juristes musulmans comprennent qu’il s’agit de la prohibition formelle de tout taux d’intérêt et de toute usure. En termes simples, elle couvre tout retour de l’argent pour l’argent, si l’intérêt est fixe ou variable, simple ou composé, et quel que soit le tarif.

Laisser un message