Logo Aidimm

Zakat al maal

[Pureté, accroissement, bénédiction] Troisième pilier de l’Islam, on désigne par ce terme l’obligation faite à chaque musulman possédant un minimum vital (le Nisâb) de verser annuellement une partie de ses biens en charité. Le taux à payer, diffère selon le type de propriété possédé. C’est un impôt obligatoire. Pour les particuliers, la zakât est tout simplement l’impôt sur l’épargne. Elle correspond à 2,5 % de l’épargne du musulman si cette épargne est supérieure ou égale à un montant de 85 grammes d’or, soit actuellement environ 1200 euros, et si elle subit une révolution annuelle (en suivant le calendrier musulman).
Le musulman est tenu de calculer chaque année lunaire (hégire) ce montant et le donner aux gens les plus pauvres de sa communauté en commençant par sa famille (à l’exception de ceux qui sont à sa charge) et ses voisins.

Laisser un message

Zakat al maal

[Pureté, accroissement, bénédiction] Troisième pilier de l’Islam, on désigne par ce terme l’obligation faite à chaque musulman possédant un minimum vital (le Nisâb) de verser annuellement une partie de ses biens en charité. Le taux à payer, diffère selon le type de propriété possédé. C’est un impôt obligatoire. Pour les particuliers, la zakât est tout simplement l’impôt sur l’épargne. Elle correspond à 2,5 % de l’épargne du musulman si cette épargne est supérieure ou égale à un montant de 85 grammes d’or, soit actuellement environ 1200 euros, et si elle subit une révolution annuelle (en suivant le calendrier musulman).
Le musulman est tenu de calculer chaque année lunaire (hégire) ce montant et le donner aux gens les plus pauvres de sa communauté en commençant par sa famille (à l’exception de ceux qui sont à sa charge) et ses voisins.

Laisser un message