Logo Aidimm

Le premier livre blanc dédié à la finance islamique et au marché de l’immobilier en France : dix propositions pour favoriser l’essor du marché français

COMMUNIQUE DE PRESSE

Norton Rose et DTZ Asset Management publient le premier livre blanc dédié à la finance islamique et au marché de l’immobilier en France : dix propositions pour favoriser l’essor du marché français 

Comprendre pour agir

Norton Rose LLP, cabinet d’avocats d’affaires international, et DTZ Asset Management, spécialiste de la gestion d’actifs immobiliers, publient le premier livre blanc « Finance islamique et immobilier en France, Comprendre pour agir », préfacé par Thierry Dissaux, interlocuteur privilégié et unique de Bercy sur les questions relatives à la finance islamique.

Cet ouvrage est le fruit d’une réflexion menée, au dernier trimestre 2009, avec différents représentants d’entreprises, de sociétés de conseil, d’organismes publics et de responsables religieux, lors d’une série d’ateliers de travail.

L’objectif était de comprendre l’état du marché français de la finance islamique appliquée à l’immobilier et d’agir afin de favoriser son développement. Dix propositions concrètes ont été ainsi formulées, pouvant faciliter le rayonnement de ce nouveau mode de financement éthique dans notre pays.

Un marché global à fort potentiel mais encore peu exploité en France

Le marché français de la finance islamique est encore jeune et a été animé jusqu’à présent par quelques investissements dans le secteur de l’immobilier d’entreprise et leur potentielle extension dans celui de l’immobilier résidentiel.

Entre 2003 et 2008, DTZ Asset Management a recensé plus d’une quarantaine d’opérations, pour un montant de près de 3 milliards d’euros, réalisées dans ce secteur en France. De cette analyse est apparu clairement que si notre pays souhaitait voir se développer ce mode de financement alternatif et jouer son rôle en Europe, il était indispensable qu’il se dote rapidement d’outils juridiques et fiscaux adaptés.

Dix propositions pour rompre le cercle du reproche

Face à un marché français de la finance islamique largement inexploité, les propositions du Livre Blanc visent à rompre ce qu’il convient d’appeler un cercle du reproche : chaque partie prenante, investisseurs et établissements financiers, pouvoirs publics, professionnels et clients, considère que ce n’est pas à elle d’agir en premier.

Le livre blanc devrait apporter un éclairage nouveau à tous ceux qui s’intéressent au marché immobilier de la finance islamique et plus généralement à ses fondements éthiques, ayant une résonnance très actuelle dans le contexte de la crise économique et financière globale.

Les dix propositions couvrent cinq volets : la communication, aussi bien institutionnelle que publique, la formation, facilitant une plus grande compréhension des principes de la finance islamique, une offre de produits et services, ainsi que le volet juridique et fiscal pour un fonctionnement plus efficace au moyen d’une boîte à outils adaptés au contexte français, et enfin les questions relatives à la gouvernance des Conseils de conformité éthique.

Afin de permettre un développement accru de cette nouvelle industrie financière, plus ancrée dans l’économie réelle, le Livre Blanc suggère par exemple, de « sélectionner un ou plusieurs projets tests avec des collectivités territoriales, nécessitant des vrais besoins en infrastructure ou en investissement de proximité en faveur des PME, et ce afin de fiabiliser le modèle opérationnel et de mutualiser les efforts de développement des différents acteurs ».

Les grands chantiers en France ne manquent pas, depuis le Plan Campus au Grand Emprunt en passant par le Grand Paris. Il s’agit ici de favoriser des tranches de financement ouverts à de nouveaux acteurs en surplus de liquidités et souhaitant investir selon les principes de la finance islamique.

Téléchargez le livre en suivant ce lien : http://www.financeislamiqueimmo.com